Questions sur l’Atlantide

LES DEUX SEULS DOCUMENTS QUI MENTIONNENT LE CONTINENT MYTHIQUE DE L’ATLANTIQUE SONT LE TIMEO ET LE CRIZIA DE PLATO. NOUS CITERONS ICI LA PARTIE ORIGINALE DU TIMAEUS QUI TRAITE DE CE SUJET. N’OUBLIEZ PAS QUE PLATO EST RESTÉ TROIS ANS EN EGYPTE ET A EU DE NOMBREUX CONTACTS AVEC LES PRÊTRES ÉGYPTIENS.
PRÉMISSE : CRIZIA APPELÉ “LE JEUNE” RACONTE AU PUBLIC QUE, LORSQU’IL ÉTAIT ENFANT, SON GRAND-PÈRE, ÉGALEMENT APPELÉ CRIZIA ET DONC APPELÉ “LE VIEUX” LUI AVAIT RACONTÉ UNE HISTOIRE FASCINANTE. SON GRAND-PÈRE L’AVAIT ENTENDU DE SON PÈRE DRAPIS, QUI À SON TOUR L’AVAIT ENTENDU DE SOLON (LE CÉLÈBRE LÉGISLATEUR ATHÉNIEN DE 600 AV.) SOLON AURAIT ENTENDU L’HISTOIRE D’UN VIEUX PRÊTRE ÉGYPTIEN LORSQU’IL A VOYAGÉ À SAIS DANS L’ANCIENNE EGYPTE. VOICI LE TEXTE :

“Solon, vous les Grecs êtes comme des enfants, un vieil homme parmi les Grecs n’existe pas ! Vous êtes tous spirituellement jeunes, car dans votre esprit, vous n’avez pas d’opinions anciennes formées par une longue tradition et aucune connaissance qui se soit embrouillée avec le temps. Et la raison en est la suivante : de nombreuses destructions de l’humanité ont eu lieu et auront lieu de multiples façons, les plus grandes par le feu et l’eau, et d’autres moins importantes par d’innombrables autres causes. Nombreuses sont donc les grandes actions enregistrées ici que vous admirez ; mais il en est une qui les surpasse toutes en importance et en valeur. Car nos textes disent que votre ville a appréhendé une puissante armée, qui avançait avec arrogance contre toute l’Europe et l’Asie ensemble, venant de l’extérieur, de la mer Atlantique ; car à cette époque cette mer était navigable, car il y avait une île en face du détroit appelée (comme vous dites) Piliers d’Héraclès. Cette île était plus grande que la Libye et l’Asie réunies ; et de là, les marins de l’époque pouvaient passer sur les autres îles, et de là sur tout le continent opposé autour de ce qui était alors une véritable mer. En effet, tout ce qui se trouve de ce côté de l’embouchure dont nous parlons ressemble à un port à l’embouchure étroite ; mais de ce côté-là, il y a vraiment la mer, et l’arrêt terrestre qui l’entoure pourrait parfaitement être considéré comme un continent. Dans cette île de l’Atlantide s’est formée une grande et extraordinaire monarchie, qui a régné sur toute l’île, ainsi que sur de nombreuses autres îles et régions du continent ; et a également régné, de ce côté du détroit, sur la Libye jusqu’en Égypte, et sur l’Europe jusqu’en Tyrrhénienne. Ainsi, cette puissance, concentrant toutes ses forces, s’est mise à un moment donné à soumettre à la fois votre terre et notre terre, et toute la région de ce côté du détroit. A cette époque, Solon, la puissance de ta ville est devenue célèbre parmi tous les hommes pour sa bravoure et sa force. Pour avoir surpassé tout cela dans la générosité et dans les arts de la guerre, d’abord à la tête des Grecs, puis inévitablement seul, parce que les autres s’étaient retirés, bien qu’étant arrivé à l’extrême danger, il a réussi à vaincre les envahisseurs et à triompher d’eux, et a empêché que ceux qui n’avaient jamais encore été réduits en esclavage ne le soient, tandis qu’il a généreusement donné la liberté à tous ceux d’entre nous qui habitons de ce côté-ci des frontières d’Héraclès. “Mais par la suite, il y a eu de grands tremblements de terre et des cataclysmes, et un jour et une nuit terribles, quand votre armée a été engloutie par la terre, et même l’île de l’Atlantide a sombré dans la mer et a disparu : c’est pourquoi, même maintenant, cette mer est inaccessible et inexplorée, car il y a l’obstacle de la boue des hauts-fonds que l’île a déposée quand elle a sombré.

DANS LE CRIZIA, PAR CONTRE, IL Y A UNE DESCRIPTION DÉTAILLÉE ASSEZ LONGUE DU CONTINENT DISPARU.
SELON CE QUI A ÉTÉ COMMUNIQUÉ À SOLON PAR LES PRÊTRES ÉGYPTIENS, LES ÉVÉNEMENTS DÉCRITS SE RÉFÈRENT À 9600 AVANT JC.
IL N’EXISTE AUCUN AUTRE DOCUMENT QUI PARLE EXPLICITEMENT DE CES ÉVÉNEMENTS, MAIS NOUS DEVONS GARDER À L’ESPRIT QUE PLATO (400 AV. J.-C.), AUTEUR DES DEUX DIALOGUES, ET “L’UN DES PLUS GRANDS PHILOSOPHES DE L’HISTOIRE DE L’HUMANITÉ” ET DONC UNE PERSONNE FIABLE.
LA DERNIÈRE CONSIDÉRATION QU’IL CONVIENT DE FAIRE EST QUE L’HISTOIRE D’UN IMMENSE CATACLYSME SURVENU DANS L’HISTOIRE PASSÉE DE NOTRE PLANÈTE, EST RAPPORTÉE DANS LES TEXTES SACRÉS DE PRESQUE TOUTES LES RELIGIONS.

J’ai recueilli des nouvelles concernant le continent disparu :

1] Après la conquête du Mexique par les Espagnols, on a découvert qu’une ancienne légende des indigènes du Mexique, transcrite dans le Codex Aubin , commençait par ces mots : Les Uexotzincas, les Xochimilacas, les Cuitlahuacas, les Matlatzincas, les Malincalas abandonnèrent Aztlan et errèrent sans but. Aztlan était une île dans l’Atlantique, et les anciennes tribus avaient dû la quitter parce qu’elle s’enfonçait dans l’océan.
Les Aztèques prétendaient venir d’un endroit appelé Aztlan (c’est-à-dire l’Atlantide). Le suffixe atl en langue mexicaine signifie eau et on le retrouve dans de nombreux noms : Quetzalcoatl, Chichèn Iztlan (qui en langue maya signifie sauvé par les eaux). Les Toltèques du Mexique prétendent à leur tour venir d’Aztlan.

2] Au fond de la mer des Caraïbes, devant la péninsule cubaine de Guanahacabibes, près d’un volcan éteint, sur une superficie de vingt kilomètres carrés du fond de l’océan, d’immenses structures forment une grille urbaine, qui se détache sur l’esplanade de sable blanc, avec ses murs à angle droit. Les structures se déploient dans un enchevêtrement régulier et ordonné de rues, de ruelles et d’intersections.

3] Diodorus Siculus affirme que les Phéniciens ont découvert une grande île dans l’océan Atlantique au-delà des Piliers d’Hercule sur laquelle ils sont arrivés après quelques jours de la côte africaine. Il semble que l’Atlantide, avant de devenir une île à la suite des catastrophes qu’elle a subies (dont l’inondation a été la dernière), était un vaste continent qui comprenait également l’Amérique actuelle. Sans surprise, on dit que les Phéniciens ont été l’un des premiers peuples à connaître l’Amérique avant Colomb.

4] Une légende celtique veut qu’une partie de la Grande-Bretagne elle-même s’étende sur l’océan Atlantique. Les Celtes eux-mêmes, qui habitaient l’Irlande et le nord de la France, prétendaient venir d’une terre submergée dans l’océan Atlantique, le mythique Avalon.
D’autre part, l’éminent géologue anglais Starkie Gardner affirme qu’à l’époque de l’Eocène, les îles britanniques faisaient partie d’une grande île ou plutôt d’un continent s’étendant dans l’Atlantique ; il est certain qu’il existait alors une grande région continentale où se trouvent aujourd’hui la mer et les Cornouailles, les îles Scilly et les îles anglo-normandes ; l’Irlande et la Grande-Bretagne elle-même sont les sommets des plus hauts sommets.

5] Au Tibet, il existe un livre très ancien appartenant à la caste des prêtres et redécouvert seulement au début des années 1900 : Les Chambres de Dzyan. Ce livre, d’un auteur inconnu, décrit les époques de l’homme dans les différentes espèces humaines et parmi les différentes races humaines mentionne également la race atlante. C’est l’un des textes fondamentaux de la Société Théosophique et l’ouvrage La Doctrine secrète de H.P. Blavatsky en est dérivé. C’est Blavatsky elle-même qui a fait connaître au monde entier le texte trouvé au Tibet.

6] Un autre point sur lequel de nombreux universitaires se sont penchés est le mystère du triangle des Bermudes. On prétend qu’il existe dans cette région une puissante énergie qui “aspire” les avions et les navires qui passent. On pense que cette force puissante est causée par une pyramide atlante qui continue à canaliser son énergie des profondeurs de l’océan, provoquant de mystérieux courants.

7] Une langue inexpliquée par les linguistes est la langue basque. Les Basques, bien que situés à mi-chemin entre l’Espagne et la France, parlent une langue particulière qui est très similaire à la langue maya. Personne n’a jamais pu déterminer l’origine de cette langue.

8] Certaines découvertes archéologiques mystérieuses ont fait dire à différents spécialistes que l’Atlantide se trouvait maintenant en Algérie, maintenant en Sardaigne, maintenant au fond de la mer Égée, maintenant à Chypre. Mais il ne faut pas oublier que le récit de Platon montre que l’Atlantide était en grande expansion et qu’il pourrait donc s’agir de colonies atlantes.

9] Enfin, il reste le mystère du sphinx en Égypte, dont la datation pourrait être remontée jusqu’à 12 000 ans, car il montre des signes évidents de corrosion due à de fortes pluies. La datation officielle la fait remonter à la période du pharaon Chéphren (2500 avant J.-C., époque des deux pyramides) mais on a découvert que ce travail est plus ancien d’au moins dix mille ans, période durant laquelle l’Afrique du Nord avait un climat beaucoup plus humide qu’aujourd’hui. Le Sphinx a été daté de l’époque de Chéphren car une plaque lui est dédiée, mais le monument est trop érodé et, étant donné la surface sablonneuse de l’Égypte et considérant également que le climat en Égypte au cours des cinq à six mille dernières années a été très sec, il est trop étrange que l’érosion soit si prononcée, voire qu’elle remonte à l’origine. Ainsi, le géologue Robert Schoch, le géophysicien Thomas L. Dobecky et une équipe composée d’un océanologue, d’un architecte et de deux autres géologues ont découvert que l’érosion était due à l’eau, et donc à la pluie d’Afrique du Nord il y a dix mille ans. Qui a construit le Sphinx il y a plus de dix mille ans ?

Dans les récits des différentes expéditions dans la forêt d’Amman effectuées entre le XVIIe et le XVIIIe siècle, de mystérieuses tribus d’Indiens à la peau blanche et aux yeux bleus sont mentionnées ! Ils affirment être arrivés sur ces terres par la mer, suite à une grande inondation qui a impliqué leur mère patrie, une grande île. Lorsqu’ils sont arrivés entre l’Apuré et l’Orénoque, ils ont fondé un village et l’ont appelé Atlan. Apparemment, ils avaient l’habitude de kidnapper des femmes blanches pour s’accoupler et préserver l’espèce. L’île d’où venait cette tribu était-elle peut-être l’Atlantide ?

Nous lisons dans le célèbre livre sacré maya (conservé au British Museum) :

“En l’an 6 de Kan, le II muluc, au mois de zac, de terribles tremblements de terre se sont produits et se sont poursuivis sans interruption jusqu’au 13 chuen. Le district des Clay Hills, le pays de Ma, a été sacrifié. Après avoir été secoué à deux reprises, il a soudainement disparu pendant la nuit. Le sol était continuellement soulevé par les forces volcaniques, ce qui le faisait monter et descendre dans un millier de localités”.

Il est important de noter que cette date de l’abîme de l’Atlantide coïncide en voyance exactement avec celle des prêtres égyptiens qui ont fixé l’année 9564 avant J.-C. comme date de l’abîme de l’Atlantide. En fait, en ajoutant à cet âge les années de l’ère vulgaire, on arrive à environ 11490 ans, et en ajoutant aux 8060 ans des Mayas les 3400 d’antiquité du Livre, on obtient au total 11460 ans.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code